Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LETTRE AU PRESIDENT DU SIANE

Publié le par A.D.A.V

 

                                                                                       Villeneuve sur Bellot le 29 Juillet 2017

    

                                                    Monsieur Alain BEAUFORT

                                                    Président du SIANE-SPANC de Rebais

                                                    9-13 Avenue Jean de la Fontaine

                                                    77510 REBAIS

 

Monsieur le Président,

 

     Le SIANE est-il mort ?

 

-- 1) Oui si l’on considère que depuis la dernière réunion du 19 Avril 2017 il n’a pas été fait état du compte-rendu officiel , sur votre site internet, accessible pour les premiers concernés que sont les usagers informatisés.

-- 2) Non si l’on considère que la pompe à fric continue de fonctionner allègrement au détriment des usagers et notamment des plus pauvres, sans nécessité, seulement pour alimenter un magot qui ne profite à aucun usager.

 

Sur ces deux points l’ADAV qui reçoit les doléances des usagers va s’exprimer, même si nous savons que cela vous fait ni chaud ni froid, les usagers dont la considération vous est inutile n’étant rien d’autre qu’un porte-monnaie. Un exemple : dans la commune de Villeneuve, au Fourcheret, un tout à l’égout va bientôt être installé, même si vous comprenez que ce ne sera pas demain matin. Pourtant vous continuez à harceler la population avec une visite inutile, vexante à 165 euros tous les ans, qui n’apporte rien à personne sauf vous enrichir sur le dos de pauvres qui n’ont pas toujours les moyens de satisfaire leurs propres besoins urgents.

 

     Sur le premier point. Les usagers qui n’ont eu accès à aucun compte-rendu de la dernière réunion s’interrogent. La réunion a-t-elle été utile ? Est-il possible qu’aucun délégué n’ait été en mesure de rédiger un compte-rendu ? Ou bien, et le plus probable, les usagers sont-ils indignes de recevoir de l’information ?

 

     Sur le second point. Les prédateurs continuent de sévir contre les plus pauvres, car c’est plus facile. Ils ont moins de chance de se rebeller. Taxes, surtaxes et autres pénalités continuent de tomber comme si c’était le but unique du SIANE, sans raison, sans véritable service rendu, dans la plus grande illégalité quoi qu’en pensent ses dirigeants. Les maigres services rendus le sont à des prix prohibitifs qu’aucun chef d’entreprise privée ne s’autoriserait à pratiquer. Les usagers les jugent insultants. Ils vont très loin dans leur jugement négatif du travail des élus et de leur façon de résoudre les problèmes.  Faut-il adhérer à ce jugement ? Il est vrai que vous ne faites rien pour le contredire, survolant la situation du haut de votre nuage dans un ciel moins bleu qu’il n’y parait. Comme disaient nos anciens, chacun récolte ce qu’il sème. Vous avez semé le mépris. Faut-il s’étonner de ne récolter que rancœur et irrespect ?

 

     Le gouvernement veut réduire le nombre des élus locaux. Nous adhérons pleinement à ce projet. Il y a trop d’élus qui ne font pas le travail pour lequel ils ont été mandatés, passant leur temps, appétit du lucre oblige, à arrondir leur magot, considérant qu’ils font ainsi de la bonne gestion. Ces changements risquent d’occasionner des pleurs et des grincements de dents, car chacun se croit indispensable, et personne ne renonce de gaité de cœur à ses privilèges,  mais il est temps, pour ce qui est du SIANE, de mettre les usagers au centre du projet. Vous ne pouvez pas continuer indéfiniment à attiser les haines autour de vous, alors qu’il est si simple de régler les problèmes en bonne intelligence avec tous.

 

     Monsieur le président, l’attitude du SIANE est largement incompréhensible et inacceptable pour les usagers. Il serait temps de changer d’attitude et d’accepter de travailler pour le peuple et, mieux, de collaborer avec lui.  

 

     Malgré notre désaccord et notre refus d’agréer votre gestion de ce qui devrait être un service utile à la population et qui ne l’est pas, nous vous prions de croire à nos sentiments les meilleurs, car les usagers ne veulent pas rompre les ponts avec leurs élus, pensant toujours qu’ils peuvent s’améliorer, améliorer leur image de marque et travailler pour le bien de la population.

 

Pour le bureau de l’ADAV

Le président

P. TUBEUF

 

 

Copie à tous les membres du syndicat du SIANE.

 

 

Commenter cet article