Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COURRIER AU PRESIDENT DE LA CC2M: MR JOSE DERVIN

Publié le par A.D.A.V

                                                   Monsieur le président de la CC2M

                                                            1 rue Robert Legravérend

                                                            77320 La Ferté Gaucher

 

Monsieur le président,

 

               Notre association vient de recevoir le premier numéro de votre « journal des 2 Morin » C’est toujours une satisfaction de connaitre les actions que font nos élus pour améliorer les conditions de vie des citoyens. Ces premiers mots depuis la création de cette nouvelle entité nous permettent d’abord de vous féliciter pour votre élection qui, même si elle représente un honneur au niveau local, est avant tout une charge.

             Notre association, comme vous le savez, s’intéresse plus particulièrement à plusieurs aspects de la vie de notre territoire et vous ne serez pas étonné de constater que nous avons un certain nombre de questions à poser sur ce qui nous préoccupe, même si quelques uns des  sujets que vous évoquez dans votre éditorial requièrent une très grande attention comme la dispersion des populations et le manque de présence médicale. Nous sommes confiants que vous ferez tout votre possible pour trouver des solutions aux problèmes qui se posent.

    Revenons à celui qui nous intéresse particulièrement :

             Vous écrivez : « Dans le domaine de l’assainissement (collectif et non collectif), vos élus viennent de s’engager dans une étude territoriale pour avoir une vision la plus complète possible des besoins futurs ». Que faut-il comprendre ? Que ce travail n’a pas été fait depuis la mise en place du SIANE-SPANC en 2006 ? Ou que le travail fait jusqu’à ce jour n’a pas été satisfaisant? Un éclairage sur ce point nous agréerait.

             Plus loin vous indiquez que la compétence de la CC2M s’étend à « l’assainissement sur les communes de l’ancienne CCBM ». Puisqu’il s’agit de compétences optionnelles, nous aimerions savoir de quoi il s’agit exactement, quel lien y aura-t-il avec le SIANE si celui-ci continue de fonctionner. Quelles seront les compétences de ce dernier ? Autre point qui nous fait souci : Vous indiquez que parmi les 38 agents de la CC2M, 10 sont en charge de « technique / travaux / Mutualisation /Assainissement /Espaces verts ».  S’agit-il d’agents polyvalents ?  Vous comprendrez aisément que pour les problèmes qui les préoccupent les particuliers et notamment les usagers du service de l’assainissement désirent connaitre un peu plus précisément les interlocuteurs qu’ils ont en face d’eux.

             Enfin, ce que vous écrivez concernant le budget SPANC nous laisse perplexe. Vous dites que le budget s’équilibre alors que nous savons assez précisément que le SPANC fonctionne avec des excédents non négligeables, non prévus par la législation. Une meilleure gestion devrait permettre de moins ponctionner la population en rétablissant des tarifs, notamment pour le contrôle de bon fonctionnement, plus réalistes et plus conformes à la réalité du travail fourni. Sans oublier aussi la fréquence des contrôles sans commune mesure avec les besoins réels sur le terrain et le travail à effectuer. Les usagers ont de plus en plus de mal à accepter que le SPANC ne soit devenu qu’une pompe à fric. Il nous semble que les dépenses au gré de la fantaisie d’un élu désireux de parader ne sont plus dans l’air du temps. Beaucoup d’élus vont être surpris des coupes que le gouvernement a l’intention d’opérer dans leur budget. C’est tout à fait compréhensible. Il reste que l’exagération de certains va faire le malheur des autres.

             Nous avons pu constater, grâce à notre réseau national, que les SPANC qui fonctionnaient à la satisfaction de tous étaient ceux qui avaient choisi de faire collaborer  tous les acteurs concernés, y compris les usagers, ce que n’a pas voulu ou su faire le SIANE-SPANC de Rebais, ce qui a occasionné des problèmes inutiles et des insatisfactions qui ont indisposées aussi bien les élus que les usagers.

             Sur tous ces sujets, nous souhaiterions une rencontre avec vous-même, le président de la CC2M, et les responsables chargés de ce secteur aussi bien à la com-com qu’au SPANC.  Nous souhaitons en effet que les relations s’améliorent et que les travaux sur l’assainissement avancent sereinement, en fonction des possibilités de chacun, sans encourir des pénalités injustifiées et même illégales, souvenirs d’époques révolues.

             Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

 

    Pour le bureau de l’ADAV

    Le Président

    P. TUBEUF         

 

Commenter cet article