Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après la réunion du comité syndical du SIANE

Publié le par A.D.A.V

Suite à la réunion du comité syndical du SIANE du 10.02.2017

 

Le président a indiqué que pour les usagers qui vont bénéficier de la réalisation d’un tout à l’égout et si les documents officiels sont bien en route, le SIANE ne fera plus de contrôle pour ces usagers, ce que notre association réclame depuis longtemps.

Monsieur LE MOINE, vice président de la com-com, responsable de l’assainissement est intervenu pour expliquer le devenir du syndicat, suite à la fusion de la com-com « la brie des morin » et la com-com « le cœur de la brie ». Le SIANE va disparaitre sous sa formule actuelle, mais le service va perdurer, sous l’autorité de la com-com qui a pris la compétence assainissement collectif et non collectif. Tous ces changements, d’après Mr LE MOINE entreront en vigueur aux environs de 2020. Donc pour le moment rien ne change pour l’usager, Mr BEAUFORT restant maitre à bord, une nouvelle secrétaire remplace l’ancienne qui a démissionné.

En ce qui concerne les usagers qui ont acheté une propriété et qui ont un an pour faire les travaux de mise en conformité et qui ne le font pas, après réflexion, le président indique qu’il maintiendra la visite annuelle et le paiement de 165 euros jusqu’à la mise en conformité, car il ne voit pas comment obliger les usagers à faire les travaux malgré les textes légaux existants.

Nous espérons que nos élus, issus de la fusion des com-com profiteront de cette occasion pour revoir le fonctionnement de ce service qui, depuis le début de sa création a été au préjudice des usagers.

Il est à noter que le délégué suppléant de la commune de Villeneuve sur Bellot, censé remplacer le délégué titulaire, absent pour cause d’opération, pour la deuxième fois n’était pas présent à cette réunion, ce qui fait que la commune de Villeneuve sur Bellot n’était pas représentée et n’avait pas son mot à dire. Notre commune ne peut que subir les décisions des autres.

Commenter cet article